Épée de Xéna: Princesse guerrière

Xéna est un personnage fictif d’une série de télévision “Xéna la Guerrière”. La première apparition de Xéna aux écrans était dans les années 1995-1996 dans la fameuse série de “Hercule: ses voyages légendaires”, dans laquelle elle apparaissait plusieurs fois.

Espada de Xena - Épée de Xéna: Princesse guerrière

Plus tard apparaissait la série Xéna la Guerrière, dans laquelle Lucy Lawless interprète le personnage principal de la série.

Xena la princesa guerrera - Épée de Xéna: Princesse guerrière
Xéna: Princesse guerrière

Xéna la guerrière Épée de Xéna la guerrière, la protagoniste de la série, tente de compensé les erreurs de son passé obscur, utilisant ses habiletées de lutte pour aider aux gens et faire le bien. Xéna a été élevée comme la fille de Cirène et Atrius à Anfipolis, même si dans l’épisode “Les Furies”, on envisageait la possibilité que Ares (Dieu de la guerre) soit le père biologique. Dans sa lutte pour faire justice s’unie Gabrielle et ensemble elles luttent contre les chefs impitoyables et les Dieu qui font le mal.

Xena y Gabrielle1 - Épée de Xéna: Princesse guerrière
Xéna et Gabrielle. Épée de Xéna

La princesse guerrière Xéna lutte avec des armes spéciales: l’épée forgée à la main, un fouet (qui avec son grand pouvoir de lutte corporelle la rend très dangereuse) et le chakram (une arme légendaire qui vient de l’Inde, qu’elle controle de forme magistrale et unique). Dans la série elle démontre qu’elle est une maître d’épée. Son épée à une petite taille ce qui lui permet de réalisé les mouvements avec plus de rapidité et aussi de réalisé de nombreuses figures acrobatiques.

epee xena - Épée de Xéna: Princesse guerrière
Épée de Xéna avec licence Épée de Xéna la guerrière

Dans son passé Xéna était une guerrière cruelle et princesse des armées de Ares. Elle était appellé “Destructrice de Nations”, dû à que son hameau avait été envahit par un scélérat et qui avec la mort de son frère Lyceus la transformait. Quelques temps après elle connait à Hercule qui réussit à la changée après qu’elle séduisait au compagnon de celui-ci, et presque les vainquait.

epee xena 2 - Épée de Xéna: Princesse guerrière
Épée de Xéna Épée de Xéna la guerrière

La série termine avec le double épisode “A Friend In Need I y II” dans lequel la légendaire guerrière est assassinée et décapitée par une armée de samouraïs. Cependant, Xéna avait l’option du retour à la vie, mais elle refusait car c’était l’unique manière de sauver et laisser en état de grâce aux 40.000 âmes que elle avait condamner à Higushi, objectif finale de la rédemption de Xéna comme guerrière.

VOIR L’ÉPÉE DE XÉNA

VOIR PLUS ÉPÉES FANTAISIES

Capes médiévales: Distinction sociale d’une époque

Commençant avec le XIème siècle, les vêtements qui se portaient dans les rues des villes les plus importantes du Moyen-âge, commencent à avoir une signification, à part de l’utilisation qu’on lui donnait. La noblesse ne pouvait pas portée le même type de vêtements que les pauvres, jusqu’aux couleurs et bien sûr les tissus devaient être différents, comme signe de sa richesse. Pendant que les paysans cousaient leurs vêtements à la maison, les rois et les aristocrates avaient leurs propres tailleurs qui s’ajustaient toujours aux préceptes de la mode et quand à la qualité du matériel, plus elle était haute plus la personne qui le portait était se distinguait.

Capa piel de cabra oscura - Capes médiévales: Distinction sociale d'une époque

Dans cette même époque, un nouveau désir de la mode donnait lieu aux capes, qui normalement s’attachaient autour du cou ou des épaules, ou simplement elles s’accrochaient avec une broche. Les capes aussi témoignaient de la position de celui qui la portait, les tissus, les styles et notamment les décorations différenciaient les classes; Les paysans n’osaient jamais utilisé des peaux et seulement la noblesse pouvait se permettre le luxe de la soie.

Capa de mujer grande con capucha - Capes médiévales: Distinction sociale d'une époque

Pour renforcer la distinction, il y avait des lois qui dictaient les types de tissus que les plus basses classes pouvaient utiliser. En même temps, plus la cape était courte, majeure était la noblesse qu’on attribuait à celui qui la portait: le roi, par exemple, la cape qu’il portait lui arrivait à la ceinture, les artisants aux genoux et les roturiers aux pies.

Capa medieval mostaza larga - Capes médiévales: Distinction sociale d'une époque

Les couleurs qui abondaient entre les pauvres étaient les couleurs naturelles des tissus, gris et marron, et si ils utilisaient des teintes, celles-la étaient les moins chères et d’élaboration facile; le monde des riches chanceux, en échange, étaient plus joyeux quand à la coloration, avec des teintes brillantes importées d’Affrique ou du Moyen-Orient et étaient habituels les verts pures, jaunes, roses, dorés et rouges.

Capa templaria para niños - Capes médiévales: Distinction sociale d'une époque

Au large du temps, les influences des autres cultures, surtout du monde Byzantin, ont apportés beaucoup de changements, non seulement dans les tissus mais aussi dans la forme de porté les capes, ajoutant des brodés en or et pierres précieuses. Pour accompagner les vêtements luxueux, l’élite ajoutait des joyaux splendides, la majorité importés, même si elles ne brillaient pas beaucoup car la coupe des pierres ne s’inventait pas jusqu’au XVème siècle. Les broches et les anneaux étaient les éléments les plus populaires, qui en nombreuses occasions avaient certaines inscriptions; ce serait intéressant de mentionné aussi qu’il existait une loi pour controler qui et quels types de joyaux se portaient, car souvent ils s’utilisaient comme garanties des prêts.

Capa piel de cabra clara - Capes médiévales: Distinction sociale d'une époque

Déjà au XVème siècle, la mode européenne se caractérisait par une série d’extravagances et les classes les plus nanties s’habillaient avec des vêtements complexes, pendant que les pauvres continuaient eux à confectionnés ses habits à la maison, avec les tissus les moins chères.

Capa medieval de lana con capucha - Capes médiévales: Distinction sociale d'une époque

VOIR PLUS DE CAPES MÉDIÉVALES

VOIR COSTUMES MÉDIÉVAUX

La Cimeterre

L´épée cimiterre est une arme raffinée, fine et légère. Elle est  à un seul fil tranchant et a une sorte de protection pour le pommeau. On peut trouver son origine en Perse, mais elle a été utilisée aussi en Inde pendant le XIIIème et le XIVème siècle.

Gaine Cimeterre Turc - La Cimeterre

Sans doute, sa lame longue et courbée était dessinée pour poignarder profondement, mais sans que la lame reste dans le corps de l´adversaire. C´est à dire, la lame coupe mais elle suit sa trajectoire.

Scimitar infantile taille vieil or ou dargent - La Cimeterre

Le terme cimeterre, il provient du mot italien scimitarra ou le mot persan shamsir,  et il sert à nommer tout sabre courbée musulmen ou oriental. Les arabes préfèrent la cimeterre plus que l´épée droite. Certainement, quand on écoute son nom on se rappelle des célèbres luttes entre templiers et sarrasins,  mais on peut l´attribuer aussi aux personnages tels que Sandokan ou Simbad le marin, qui en montrant un maniement extraordinaire de cette arme gagnaient le respect de leurs ennemis.

Cimiterre Scorpion - La Cimeterre

VOIR DES AUTRES CIMETERRES

VOIR DES AUTRES ÉPÉES ARABES