Armures Il y a 239 produits.

Sous-catégories

  • Camails

    Le camail ou camail d'armure est une maille métallique qui se met sous le casque de combat et couvre le cou et les épaules. Il remplaçait à son jour la coiffe de maille qui était utilisée par les classes les plus pauvres seulement. Le camail d'armure s'unifie au casque normalement avec des lacets en cuir et des petites attaches connues comme vervelles.

  • Boucliers

    Boucliers, broquels, rondaches celtes, boucliers héraldiques, boucliers de familles (nom de la famille sur le bouclier), boucliers médiévaux, boucliers grèques, boucliers spartiates, boucliers romains. Un bouclier est une arme de défense active et plus ancienne, utilisée pour se protéger des armes offensives et d'une attaque pendant que la rondache est un type de bouclier lenticulaire qui se fixe sur le bras avec des lacets et une poignée. Le broquel est un petit bouclier avec une espèce de petite casserole centale qui sert de garniture pour la main. En général, il était utilisé au Moyen-âge et à la renaissance, mais ne servait pas de protection contre les armes de jet comme les flèches mais il était util pour les coups d'épées ou de masses. C'était une arme simple mais efficace, au fur et à mesure combinée avec un braquemard, ou une épée rapière.

  • Casques

    Dans cette section vous trouverez des casques médiévaux, casques romains, casques de conquistadors, casques espagnols, casques grecs, casques japonais, casques du Seigneur des Anneaux, casques de Conan le Barbare... La majeure partie sont fonctionnels et en grandeur nature.

  • Plastrons et cuirasses

    Les cuirasses ou plastrons sont des protecteurs, généralements métalliques, ou au moins résistants qui protégeaient des attaques de la partie pectorale des guerriers. Avec la dossière se compose la Cuirasse et joint au reste des protecteurs corporels passerait à se connaître comme l'Armure. Les cuirasses musclées sont des pièces métalliques dessinées avec la forme d'un corps athlétique. Le hausse-col est une pièce de l'armure ancienne qui s'ajustait au cou pour sa défense. Pour autant c'est la pièce qui va sur le plastron ou pectoral. Cette pièce de l'armure est venue à remplacée la gola de maille. Le corset est la pièce qui va en-dessous du plastron, normalement utilisé par les femmes à des fins esthétiques.

  • Cottes de mailles

    Nous vendons des cottes de mailles à bon prix élaborées en fer ou en aluminium. La protection métallique formée par des anneaux de fer forgé ou en acier. Parties d'armures avec épées, dagues, haches, sabres.

  • Gantelets

    Les gantelets pour des guerriers ou des mitaines victorieuses sont des morceaux d'armure de protection portent des gants en métal pour protéger les doigts et les mains. Au cours des XIe et XIIe siècles, se composait d'un sac en filet simple, formé par l'extrémité hauberto manche et la France ont conduit à une ouverture à la manchette de prendre sa main. Après des gants de cuir ont été faites avec le fer cocarde sur le dos et aussi d'autres maillage qui boutonné sur la manche. Au XIVe siècle, séparer les doigts, le gant morceaux XV est constitué d'acier, logés aux divisions de la main et le milieu du XVI retourné pour séparer les doigts pour tirer le pistolet. Dans la période gothique ont été utilisés mitaines armés pointes étant constituées partie du poing ou du dos gant comprenant deux parties, le doigt leader quinze, seize anneaux, vingt cœur et entre ces parties, d'autres visant à articulations. Une belle paire de mitaines cette classe est conservé dans l'Armurerie royale espagnole. Depuis le début du XVe siècle, le fer mitaine gant était indépendante de la peau qui avait été sous et les meilleurs ont été faites à Nuremberg. Dans de nombreux armure de tournoi de la main gauche du XVIe et du début du XVe eu mitaine split-doigt et à droite, par la lance, défendue par une mitaine.

  • Armures décoratives

    Armures décoratives en plusieurs tailles. Les armures protégeaient le corps des attaques et étaient normalement métalliques ou de matériaux aussi résistants comme le cuir. Une armure complète se compose de nombrueses pièces articulées ayant arriver à réunir jusqu'à un numéro de 250 pièces pour un seul combattant et avec un poids de 25 à 30 kilos, mais les armures médiévales les plus communes et importantes se réduisent à 25 kilos environ, distribuées en quatre groupes: tête - tronc - extrémitées supérieures et extrémitées inférieures.

    ARMURE.-POUR LA PROTECTION DE LA TÊTE
    Le heaume, casques et similaires protégeant la partie supérieure et formé par le morion, visière et mentonnière Le morion: était la partie haute du casque, où souvent ce trouvait le cimier. La visière qui couvrait le visage. La mentonnière pour la bouche et le menton. La cimaise qui protégeait le cou par devant. Le couvre-nuque qui protégeait le cou par derrière.

    ARMURE.-POUR LA PROTECTION DU TRONC
    Le hausse-col ou gorgerin sur la partie haute de la poitrine et du dos, arrivant à remplacé la cimaise.Le plastron, pour le reste de la poitrine.Les tassettes qui arrivaient un peu plus bas que les antérieurs.Les petites tassettes, elles se prolongeaient de manière articulé jusqu'aux genoux.La brigandine, pour les flancs.La pansière pour le ventre, faite de maille.La dossière, pour le dos et fessier, aussi fabriqué en maille.

    ARMURE.- LES MEMBRES SUPÉRIEURS
    Les spalières, pour les épaules. Les canons d'arrière-bras pour la partie supérieur du bras. Les rondelles au niveau des aisselles. les cubitières pour le coude. Les canons d'avant-bras pour les avants-bras. Les ailerons ou goussets sur la partie latérale de la cubitière. Les moufles pour les poignets et mains. Les gantelets pour les mains et les doigts.

    ARMURE.- LES MEMBRES INFERIEURS
    Les cuissots ou cuissards pour défendre les cuisses. Les genouillères pour l'articulation du genou. Les grèves pour les jambes(tibia). Les escarpins et solerets pour le pied. la "tarja", qui s'ajoutait aux dites pièces dans les jeux de joutes qui consistait en un petit bouclier qui se fixait sur la partie supérieure gauche du plastron où il y avait peint l'emblème et la devise du noble chevalier.

  • Armures fonctionnelles

    Armures fonctionnelles forgées en acier et préparées pour s'accrocher avec des sangles en cuir. Les armures protégeaient le corps des attaques et étaient normalement métalliques ou de matériaux aussi résistants comme le cuir. Une armure complète se compose de nombrueses pièces articulées ayant arriver à réunir jusqu'à un numéro de 250 pièces pour un seul combattant et avec un poids de 25 à 30 kilos, mais les armures médiévales les plus communes et importantes se réduisent à 25 kilos environ, distribuées en quatre groupes: tête - tronc - extrémitées supérieures et extrémitées inférieures.

    ARMURE.-POUR LA PROTECTION DE LA TÊTE
    Le heaume, casques et similaires protégeant la partie supérieure et formé par le morion, visière et mentonnière Le morion: était la partie haute du casque, où souvent ce trouvait le cimier. La visière qui couvrait le visage. La mentonnière pour la bouche et le menton. La cimaise qui protégeait le cou par devant. Le couvre-nuque qui protégeait le cou par derrière.

    ARMURE.-POUR LA PROTECTION DU TRONC
    Le hausse-col ou gorgerin sur la partie haute de la poitrine et du dos, arrivant à remplacé la cimaise.Le plastron, pour le reste de la poitrine.Les tassettes qui arrivaient un peu plus bas que les antérieurs.Les petites tassettes, elles se prolongeaient de manière articulé jusqu'aux genoux.La brigandine, pour les flancs.La pansière pour le ventre, faite de maille.La dossière, pour le dos et fessier, aussi fabriqué en maille.

    ARMURE.- LES MEMBRES SUPÉRIEURS
    Les spalières, pour les épaules. Les canons d'arrière-bras pour la partie supérieur du bras. Les rondelles au niveau des aisselles. les cubitières pour le coude. Les canons d'avant-bras pour les avants-bras. Les ailerons ou goussets sur la partie latérale de la cubitière. Les moufles pour les poignets et mains. Les gantelets pour les mains et les doigts.

    ARMURE.- LES MEMBRES INFERIEURS
    Les cuissots ou cuissards pour défendre les cuisses. Les genouillères pour l'articulation du genou. Les grèves pour les jambes(tibia). Les escarpins et solerets pour le pied. la "tarja", qui s'ajoutait aux dites pièces dans les jeux de joutes qui consistait en un petit bouclier qui se fixait sur la partie supérieure gauche du plastron où il y avait peint l'emblème et la devise du noble chevalier.

  • Spalières

    Les spalières, gorgerins et plastrons forment partie d'armures et protections intégrales d'époque même si dans l'actualité ils se sont convertis en coussinets insérés dans les vêtements de qualité qui réhaussent cette partie du corps. Elles se joingnent au gorgerin et aux avants bras, les spalières forment partie de l'armure médiévale. Bien entendu le matériel était de l'acier ou d'autres types d'alliages légers et résistants aux contondants coups d'épées et autres armes pointues.

  • Grèves

    Les grèves (Les grèves sont des pièces d'armure protégeant le bas des jambes (tibias) entre le genou et le cou-de-pied) de guerriers et conquistadors sont des pièces d'armures qui couvraient la jambe depuis le genoux jusqu'à la base des pieds. Les premières grèves que nous connaissons ont été utilisées par les grecs et postérieurement popularisées par l'Empire Romain.

  • Gorgerins et Bavières

    Le gorgerin de l'armure est la pièce ancienne qui s'ajustait au cou pour sa défense. Cette pièce de l'armure d'argent est venue à remplacée la gola de mailles ou coiffe de mailles, que au final, se faisaient déjà de pièces d'acier articulées et, par conséquent, n'a pas dû apparâitre jusqu'à la moitié du XVème siècle. En Espagne, s'est beaucoup utilisé le gorgerin durand le XVIème siècle. Par son importance historique il se doit de cité le gorgerin de Philipe II. Le gorgerin était la première pièce qui s'habillait. Par dessus venait la cuirasse et les brassards, qui se liaient après à lui à travers d'une boucle et une ceinture. Il consistait en un cou de fer divisé en deux pièces articulées afin de pouvoir l'ajusté, lequel avait une robe ou avance semi-circulaire ou poligonale qui couvrait la partie supérieure de la poitrine, et un autre qui couvrait le dos, les deux s'unissant sur les épaules.

  • Cubitières

    Les cubitières ou coudières sont une partie des armures qui servent de protection pour les coudes. Elles servent aussi d'accroche entre les protection du bras et de l'avant bras avec lequel l'ensemble doit être articulé. Il existe une pièce complète qui couvre toutes ces parties du corps appellée Jackchains.

par page
Résultats 1 - 50 sur 239.
Résultats 1 - 50 sur 239.